Hier soir, je suis allée au cinéma voir Captain Fantastic. Alors, non, ce n’est pas un énième film de super héros mais un film d’auteur qui parle d’un père farfelu mais cohérent qui décide d’élever ses six enfants, loin du monde, dans la forêt, à l’abri des valeurs consuméristes et aliénatrices de nos sociétés occidentales.